mercredi 27 janvier 2016

Hunger Games - Suzanne Collins




Titre:             Hunger Games
Auteur:         Suzanne Collins
Editions:       Pocket Jeunesse
Pages:           411 
Genre:          Science-fiction, Jeunesse
Saga:            3 tomes 
Adaptation:    Hunger games

Synopsis: 
            Les Hunger Games ont commencé.
Le vainqueur deviendra riche et célèbre.
Les autres mourront...
Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre télé-réalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...


Bon c'était une relecture par ce que ça faisait un bout de temps que je me disais qu'il fallait que je les achète, quand j'ai vu les trois en version poche chez les éditions Pocket Jeunesse, je n'ai pas réussi à me retenir. J'ai lu le tome 1, il y a environ trois ans sans jamais lire la suite alors quand je les ai acheté je me suis dis, c'est le moment de tous les lire à la suite, pour ne pas perdre une miette de cette saga merveilleuse. 

J'ai également vu les quatre films, je ne suis pas fan des quatre, mais le tout est un vrai bijou à mon sens.

Dans le livre, nous allons donc suivre l'histoire de Katniss qui vit dans le district 12, le district le plus pauvre de Panem. Elle y vit avec sa mère et sa sœur Primrose qu'elle aime plus que tout. Leur père ayant perdu la vie dans une mine de charbon (le charbon qui est la spécificité, le travail du district 12) c'est donc Katniss qui s'occupe de faire vivre sa famille, pendant que sa mère sombre de temps à autre dans une sorte d'inconscience. Katniss sait donc chasser, et accompagnée de Gale son meilleur ami, ils bravent les interdits du Capitole, centre de Panem qui dirige tous les districts, afin de ramener à manger pour leur famille. 

Le roman commence le jour de la Moisson, la Moisson étant la première étape des Hunger Games, celle qui précipite deux tributs (un garçon et une fille ayant entre 12 et 18 ans) de chaque district dans les jeux. La Moisson est obligatoire, et cette année Prim, la sœur de Katniss est éligible.
Manque de chance, bien que Prim n'a son nom qu'une seule fois inscrit parmi tous les autres enfants du district 12, c'est elle qui est tirée au sort. Alors sans même réfléchir, Katniss se porte volontaire à sa place, afin de sauver la vie de sa petite sœur. Et c'est ainsi que Katniss et Peeta, le fils du boulanger vont devenir les deux tributs du district 12.

Nous suivons donc notre protagoniste dans toutes les étapes des Hunger Games, et jusque dans l'arène.

C'est un roman que j'adore, durant ma première lecture, je me souviens que je n'arrivais pas à le poser, je passer mon temps à l'emmener partout et à le lire dès que possible, il m'a gardé éveillée, accrochée au sort des 24 candidats des 74ème Hunger Games. 

Pour cette deuxième lecture que je viens de faire, j'ai trouvé l'écriture très fluide, et bien que je connaisse l'histoire par cœur, j'ai vraiment apprécié chaque chapitre. J'ai pu redécouvrir les personnages. 

J'aime beaucoup le personnage de Katniss, qui n'est pas du tout à l'aise à discuter avec les gens, qui est très renfermée, très grognon,  mais c'est le personnage de Peeta que j'affectionne le plus. Par ce que pour Katniss, elle part quand même avec un avantage considérable, elle ne fait qu'un avec son arc alors que Peeta est plus humain, plus vrai, il a beaucoup plus de difficulté. 
Le personnage de Peeta me touche réellement.

 Les rebondissements sont là bien présents, et même si je connaissais l'histoire par cœur, j'ai quand même ri et versé ma petite larme.  



Je trouve que ce premier tome est un petit bijou, 
j'ai pris beaucoup de plaisir à le relire, à redécouvrir 
les personnages. Malheureusement, ce n'est plus un coup de
cœur comme ça l'a été à ma première lecture.

Mais il restera sans doute LA dystopie qui m'a marqué le plus !

Là où j'irai - Gayle Forman


Titre:             Là où j'irai
Auteur:         Gayle Forman
Editions:       Pocket
Pages:           183 
Genre:          Drame
Saga:            2 tomes 


Synopsis: Il y a trois ans, il l'a suppliée de rester. A tout prix. Et Mia est sortie du coma. Pour quitter Portland, peu après, pour le quitter lui. C'était le prix à payer. Et la voilà de nouveau en chair et en os. Ces soir, Carnegie Hall est à guichets fermés. Tout New York est venu admirer sa virtuosité au violoncelle. Et Adam s'est lissé dans la salle. Lui, la rock star à la vie dissolue, pourchassé par les paparazzi, il tremble... 
Souvenirs et mélodies affluent - retrouvailles en si majeur...






Là où j'irai est donc la suite de Si je reste !
Comment vous expliquer que j'étais complètement folle de l'avoir entre les mains car enfin après avoir vu le film, lu le premier livre je n'en pouvais plus d'attendre de savoir ce qui allait se passer pour Mia et Adam !

J'ai tout d'abord était surprise de voir que le livre suivait maintenant les aventures d'Adam, qui dans le premier tome était le petit copain de Mia. On va donc suivre dans ce roman l'histoire de la rock star. Il s'est passé trois ans depuis l'accident et les premiers chapitres sont très confus par ce qu'on ne sait pas ce qui a bien pu passer durant ces trois longues années. 

Ce que je peux dire, c'est qu'on ne s'attend pas du tout à ça. Même en montant 10 000 scénarios dans ma tête, jamais je n'aurais pu imaginer que tout ce soit passé de cette manière là. 

Je vais essayer de vous en parler sans trop vous spoiler, mais dans cette suite on retrouve un Adam détruit, détruit par la vie, par ses choix, ses doutes, ses succès. On apprend enfin à le connaitre, et pour ma part j'ai d'avantage été émue par le récit d'Adam que par celui de Mia. En effet dans le Tome 1 on ne s'attache pas forcément à lui, on ne se rend pas forcément compte qu'il peut être sensible à ce point. 

Pour résumer sans trop en dire, cela fait trois ans que Mia est partie et qu'Adam ne l'a pas revu, mais aujourd'hui ils vont se revoir. 
Nous sommes plongés dans New York, et nous suivons désespérément Adam qui essaye tant bien que mal de sortir la tête de l'eau. 

J'ai beaucoup, beaucoup apprécié Adam, c'est un personnage qui est lourd, qui a vécu des choses difficiles. C'est un personnage brisé et de mon point de vu, cette détresse lui va bien. Peut-être va-t-il vous exaspérer, moi j'ai été exaspérée par Mia dans ce tome.

J'ai beaucoup aimé également le fait qu'il y ai trois ans de vide pour le lecteur, ça m'a bousculé. J'ai été obligée de m'adapter aux personnages qui ont changé; d'accepter malgré moi les relations très compliquées entre des personnages que j'aimais. On retrouve aussi le même procédé que pour Si je reste :  les analepses -->  le fait que l'on ai une tranche du quotidien d'Adam, puis ses souvenirs, puis son quotidien etc... 


C'était une très belle lecture, 
j'ai été touchée, bien plus que pour
le premier tome. J'étais en larme durant
les derniers chapitres, et je ne pouvais pas 
m'en empêcher !
Bon j'avoue je suis extra sensible !
Mais je vous conseille, si vous avez déjà lu le premier tome
de lire celui-ci, par ce qu'il est vraiment surprenant !

Si je reste - Gayle Forman


Titre:             Si je reste
Auteur:         Gayle Forman
Editions:       Pocket
Pages:           183 
Genre:          Drame
Adaptation: Si je reste
Saga:            2 tomes 

Synopsis: Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis... Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.




Si je reste a été une très grosse découverte pour moi en tant que film, j'ai beaucoup pleuré en le regardant et j'en ai énormément parlé autour de moi. Si bien qu'en faisant des recherches j'ai compris qu'il était d'abord paru en livre et que le film était une adaptation. Imaginez alors ma joie quand j'ai compris dans le même temps qu'il y avait une suite ! Par ce qu'à la fin du film, on est quand même bien frustrés ! 

Je me suis donc décidée à les lire, on m'a offert le Tome 2 Là où j'irai pour Noël (Merci Ludivine ♥) mais il m'a paru évident de lire d'abord le 1 ! 

Je vais essayer de ne parler que du livre sans trop comparer avec le film !

Si je reste relate l'histoire de Mia qui a 17 ans et qui est musicienne classique, d'ailleurs la musique est une grosse part de ce roman, et j'ai trouvé ça vraiment chouette.
 Elle se sent un peu comme le vilain petit canard dans sa famille et dans son entourage en général car elle joue du violoncelle alors que son petit copain Adam ainsi que son père, sa mère et son petit frère Teddy vivent dans un monde très punk/rock.  

L'histoire commence quand Mia et sa famille vont avoir un accident de voiture, et que notre protagoniste va se retrouver en dehors de son corps sans trop comprendre ce qu'il se passe. Puis tout va se dérouler en deux temps; des passages à l’hôpital quand Mia va observer de ce qu'il se passe pour ses grands-parents, pour Adam et Kim sa meilleure amie, ainsi que comprendre ce qu'il est arrivé à sa famille; et des passages de son passé, de tous ses souvenirs qui dressent ainsi les événements qui ont fait qu'elle est qui elle est aujourd'hui. 

C'est un peu les montagnes russes émotionnelles, on apprend comment Mia a choisi le violoncelle, puis on se retrouve à l'hôpital avec ses grands-parents à son chevet; on lit la rencontre et le premier rendez-vous d'Adam et Mia, puis on se retrouve une fois encore à l'hôpital. 
J'ai beaucoup aimé ce procédé, par ce que les émotions arrivent un peu tard, on s'attache au fur et à mesure aux personnages et à chaque fois là réalité nous bouleverse un peu plus. 

J'ai beaucoup aimé le personnage de Mia, réservée, timide, passionnée. Je pense cependant que c'est une question de goût car j'ai entendu pas mal de booktubeuses dire que Mia les agaçait. 
Pour moi, je l'ai trouvé authentique, sensible avec des petits défauts comme tout le monde, très humaine; c'est ce qui m'a plu. Les parents de Mia sont aussi très touchants, un peu trop parfaits à mon goût mais bon.  



C'était une agréable lecture, malheureusement le film 
m'a quand même un peu plus touchée que le livre,
 peut être par ce que je connaissais déjà l'histoire et que
 le film est une bonne adaptation.
 Dans tous les cas je ne regrette pas de l'avoir lu.
 Je noterai que le plus gros point positif c'est que la musique
 est omniprésente est ça c'est original, 
par ce qu'on ne se sent pas pour autant
 largué par des termes incompréhensibles ! 

lundi 25 janvier 2016

S O M M A I R E

C'est une toute nouvelle année qui commence, et il est temps de prendre de bonnes habitudes, par exemple : L  I  R  E !





Cet article sera le sommaire de mes articles qui concernent la lecture, comme ça on essaye de pas trop se perdre, d'accord ?




MES LECTURES :  (l'endroit où tu retrouveras mes chroniques. )

Ordre alphabétique par titre !



A.B.C.D.E.

 A comme aujourd'hui, David Levithan 
 Audrey retrouvée, Sophie Kinsella
 Eleanor & Park, Rainbow Rowell
Blackcreek - De plein fouet, Riley Hart
Bluesman Melody, Ophelia Blatner

F.G.H.I.J.

 Hunger Games, Suzanne Collins 
 Hunger Games - l'embrasement, Suzanne Collins 
 Hunger Games - la révolte, Suzanne Collins

K.L.M.N.O.

 La brigade de l'ombre - La prochaine fois ce sera toi, Vincent Villeminot
 La Maison de la Nuit - Marquée , P.C. & Kristin Cast 
 La Nostalgie de l'Ange, Alice Sebold
 La Nuit des temps, Barjavel
 Là où j'irai, Gayle Forman

P.Q.R.S.T

 Phobos - Il est trop tard pour regretter, Victor Dixen  Si je reste, Gayle Forman
 Sunshine, Paige McKenzie

U.V.W.X.Y.Z.

La Nostalgie de l'Ange - Alice Sebold


Titre:             La Nostalgie de l'Ange
Auteur:         Alice Sebold
Editions:       Nil éditions
Pages:           352
Genre:          Drame
Adaptation: The Lovely Bones

Synopsis: Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie.
Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. " Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie. Ce n'est pas Mr. Botte qui m'a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C'est bien ça le problème. On n'est jamais sûr de rien...
C'est un voisin qui m'a tuée. " Susie est au Ciel, et pourtant son aventure ne fait que commencer...






J'avais vu le film et adoré, alors je me suis lancée dans la lecture ! 
Dès le premier chapitre j'ai été aspirée par l'histoire. Il ne faut pas rester bloqué sur le genre: DRAME. Ça sonne affreux comme ça, mais ce livre est beaucoup plus que l'histoire du meurtre de Susie Salmon. En effet, elle nous raconte comment ça s'est passé, d’ailleurs on sait dès le début qui est l'assassin, mais on va surtout découvrir qui elle est, à travers ses souvenirs.

La Nostalgie de l'Ange est donc l'histoire de Susie Salmon; qui en se décrochant de son corps pendant son assassinat va frôler Ruth, un jeune fille marginale de son école. Susie va rester coincée dans l'entre-deux entre la terre des vivants et le ciel des morts. En effet, après sa mort elle n'arrivera pas à avancer, sans cesse elle regarde, scrute la Terre pour regarder comment sa famille "s'en sort" avec ce terrible drame (sa mort sans que l'on ai jamais retrouvé son corps). Tout en évoluant au fil du temps dans son petit paradis qu'elle apprend à apprivoiser, nous allons rencontrer, comprendre et aimer la famille de Susie, qui depuis le 6 décembre 1973 est brisée. 

C'est un livre qui m'a énormément touché, tant par cette légèreté qu'a Susie de raconter ce qu'il se passe sur Terre alors qu'elle est complètement impuissante, que par les personnages en eux-même qui sont extrêmement attachants. C'est un livre qui m'a fait évoluer, certains personnages font des choses, réagissent de manière incompréhensible pour moi, mais le regard de Susie est sans jugements, il est apaisé, et ça m'a appris à faire la même chose. De toute manière nous ne sommes qu'observateurs comme Susie. 

J'ai beaucoup aimé le personnage de Lindsey, la soeur de Susie. C'est une adolescente forte et sa manière de réagir est peu commune, elle ne tombe vraiment pas dans le pathétique. La grand-mère aussi était une vraie bouffée d'oxygène. 

C'est un livre que je conseillerai à tout le monde, de tout âge; il m'a fait ouvrir les yeux sur les relations que l'on peut avoir les uns avec les autres. Pour moi c'est un très gros coup de cœur. 

Mention paquet-de-mouchoirs-à-portée-de-main ! J'ai été surprise des passages qui m'ont fait pleurer par ce que c'était souvent pendant des petits moments doux que je craquais; des petits détails qui me donnaient le cœur gros. 




Une lecture sensible, dure, touchante;
 entre frustration et observation.
 Ce roman est l'un des rares qui aura bouleversé ma vie. 
La façon dont j'ai été plongée dans l'histoire
 aussi terrible soit elle, 
à travers une simplicité époustouflante
 me file encore la chair de cocote ! Un très gros coup de cœur.


vendredi 22 janvier 2016

Khyda-quoi ?

Alors voilà il me semble, si j'ai bien compris, que tout, absolument tout, a un début. 


Bonjour et bienvenue ici, à toi qui t'es peut-être perdu sur le net ou bien qui voulais précisément tomber ici. Je ne tiens plus de blog depuis bientôt quatre ans, excuse-moi si parfois je fais mal les choses, mais j'apprendrai au jour le jour, avec ton aide.


Je suis Khydahu, ce n'est pas vraiment mon vrai prénom, mais j'utilise ce pseudonyme pour absolument tout ce que je fais, car ici sur internet, je suis Khydahu. ( Oui par ce que derrière mon ordinateur, je ne suis tout simplement pas la personne que je suis derrière la vitre invisible et métaphorique qu'est la toile des échanges humains dans la vie matérielle. ( Quand je cherche à créer de longues phrases avec des mots qui ne s'associent pas très bien, ne m'en veux pas, je le fais par ce que je ne me comprends pas très bien moi-même. Alors l'étrangeté de certaines combinaisons de mots illustrent assez bien l'étrangeté de ma personne. ). ) Tout ça pour dire que tu es peut-être bien chanceux de me rencontrer ici plutôt que dans la vraie vie des humains qu'on peut toucher en tendant le bras !

Je ne peux pas te dire ce que tu trouveras vraiment en venant ici. La seule certitude, c'est que tu y trouveras des chroniques littéraires. Par ce que pour cette toute nouvelle année, je voudrais me retrouver; c'est à travers les mots que j'y arriverai probablement le mieux.
Toi aussi si tu veux, tu peux te retrouver à travers mes mots, mes expressions et mes émotions.



Je te laisses donc fouiner par-ci par-là, même si pour l'instant le blog est encore un bébé blog.


Tout a aussi une fin, le plus important reste quand même de la tenir éloigner le plus longtemps possible.